Grenoble Innovation for Advanced New Technologies

  • Français
  • English

Nanosciences

Imprimer
Partager

La recherche en nanosciences est portée depuis plusieurs années par les équipes du CEA, du CNRS, de l’UJF et de Grenoble-INP. Cette collaboration s’inscrit donc dans le temps mais aussi dans le cadre de projets régionaux, nationaux et européens.

La recherche dans les nanosciences

Elle inclut plusieurs domaines:

  • La nanoélectronique quantique (dérivée de la miniaturisation). Il est possible aujourd’hui de porter l’information sur des électrons individuels au lieu de collectifs d’électrons (dans l’électronique classique). Les caractères quantiques de l’électron deviennent ainsi déterminants dans la maîtrise des phénomènes
  • La physique mésoscopique. Celle-ci traite de l’articulation entre la physique classique propre à nos échelles et la physique quantique qui décrit les phénomènes atomiques et sub-atomiques. La compréhension de cette physique est nécessaire à la détermination des propriétés physiques des assemblages moléculaires de la chimie et de la biologie
  • La spintronique. Cette discipline se fonde sur la compréhension et la maîtrise du spin (moment de rotation) de l’électron. Grâce au spin, il est possible de faire porter par l’électron une information complémentaire à sa charge électrique
  • L’électronique et la spintronique moléculaires. Il s’agit ici de comprendre les transferts d’électrons au sein des macromolécules (polymères et/ou molécules organiques) . Ces transferts pourraient être utilisés à des fins de traitement de l’information

 

La chimtronique : de la recherche fondamentale à la recherche appliquée

Dans le domaine des nanosciences, les chercheurs étudient un ensemble de phénomènes regroupés sous le qualificatif de chimtronique qui, outre l’électronique moléculaire, s’intéresse aussi aux propriétés du graphène, des nanotubes de carbone et des moteurs moléculaires d’origine biologique.

De ces connaissances fondamentales, il est possible de tirer des applications technologiques. Ainsi, le CEA a lancé en 2003 un important programme interne de chimtronique dont l’objectif est de mobiliser ses laboratoires de recherche fondamentale de chimie et de physique ainsi que ses laboratoires de microélectronique et ce, afin de restructurer leur travail en fonction de buts communs. C’est une orientation qui est également soutenue par la Fondation Nanosciences qui voit dans ces recherches un axe essentiel pour le futur.

La simulation numérique complète ce panorama.

 

En savoir plus

Electronique à l’échelle atomique

 

Electronique et Silicium

  • Nanofab – Plateforme de nanofabrication
  • LTM – Laboratoire des Technologies de la Micro-électronique

 

Nanomagnétisme

 

Autre

  • IMEP-LAHC – Laboratoire de microélectronique électromagnétisme, hyperfréquence, photonique et de caractérisation
En naviguant sur notre site, vous acceptez que des cookies soient utilisés pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus
X