Grenoble Innovation for Advanced New Technologies

  • Français
  • English

    Grenoble, centre d’excellence scientifique et technologique

    Imprimer
    Partager

    L’influence de Louis Néel sur le bassin Grenoblois

    Dès 1956, Louis Néel, prix Nobel de Physique, fut l’architecte du bassin scientifique grenoblois. Il a été à l’origine de la création à Grenoble des laboratoires de physique du CNRS et du CEA dont il a été le premier Directeur.

    Il a œuvré pour l’implantation de l’Institut Laue-Langevin (ILL) et de l’ESRF (Synchrotron) et a soutenu le développement des Mathématiques Appliquées, de la Biologie etc… Professeur à l’Université Joseph Fourier, Louis Néel a été le premier Président de l’Institut National Polytechnique de Grenoble.

    Avec le souci constant de développer les relations Université-Industrie, Louis Néel a contribué au développement économique de la région.

    La naissance du Polygone Scientifique de Grenoble

    S’appuyant sur la démarche de Louis Néel, les scientifiques grenoblois ont transformé un polygone d’artillerie en un territoire développant l’excellence scientifique et technologique.

    Le site de Grenoble a su attirer des centres de recherche, des grands laboratoires européens et des entreprises innovantes. Mondialement connu, il est aujourd’hui un grand campus de recherche et d’innovation centré sur la nanoélectronique, l’énergie, et les biotechnologies.

    1956

    Le CEA crée une antenne à Grenoble : le Centre d'Etudes Nucléaire de Grenoble ou CENG. Louis Néel, nommé Directeur, en sera le concepteur et le bâtisseur.

    Grenoble, centre d’excellence scientifique et technologique
    1962

    Premières constructions de bâtiments du CNRS et l'implantation des laboratoires de physique, le CRTBT Centre de recherche des très basses températures, le LEPM Laboratoire d'électrostatique et de physique du métal.
    Le LPSC (alors ISN) Laboratoire de physique subatomique et de cosmologie (CNRS/UJF/INPG) s'implante également sur le polygone scientifique

    Grenoble, centre d’excellence scientifique et technologique
    1967

    L'Institut Laue-Langevin, aujourd'hui leader mondial en sciences et techniques neutroniques, est fondé par la France et l'Allemagne. La science grenobloise prend une dimension internationale.

    Grenoble, centre d’excellence scientifique et technologique
    1970

    Louis Néel, directeur du LEPM, obtient le Prix Nobel de physique.
    "Seules restaient incomprises les propriétés de la plus ancienne des substances magnétiques connues : la magnétite ou pierre d'aimant qui attirait l'attention des curieux depuis quatre mille ans. J'ai eu la chance de combler cette lacune". (extrait du discours de Louis Néel - 1970)

    Grenoble, centre d’excellence scientifique et technologique
    1971

    Création de l'Institut National Polytechnique de Grenoble, qui regroupe les 6 écoles d'ingénieurs du groupe. L'INPG deviendra Grenoble INP en 2007

    Grenoble, centre d’excellence scientifique et technologique
    1975

    Installation d'une antenne du Laboratoire Européen de Biologie Moléculaire (EMBL), sur le site de l'Institut Laue-Langevin (ILL).

    Grenoble, centre d’excellence scientifique et technologique
    1984

    Création de l'Ecole Supérieure de Commerce de Grenoble. Elle s'installera en 1992 à Europole, à la pointe ouest du Polygone Scientifique, et prendra le nom de Grenoble Ecole de Management

    Grenoble, centre d’excellence scientifique et technologique
    1985

    Inauguration du CEA LETI, l'un des principaux centres européens de recherche appliquée en électronique et préfiguration de MINATEC.

    Grenoble, centre d’excellence scientifique et technologique
    1988

    Début de la construction de l'European Synchrotron Radiation Facility (ESRF). Après l'ILL, Grenoble dispose désormais de deux très grands instruments de recherche.

    Grenoble, centre d’excellence scientifique et technologique
    1992

    Création de l'Institut de biologie structurale (IBS) par le CNRS, le CEA et l'UJF. Situé près des grands instruments européens, il est à la fois centre de recherche, plateau technique et site d'accueil scientifique.

    Grenoble, centre d’excellence scientifique et technologique
    2005

    MINATEC, 45 000 m2 dédiés aux micro et nanotechnologies sortent de terre. Grenoble bascule dans le futur.

    Grenoble, centre d’excellence scientifique et technologique
    2009

    GIANT au sein de Grenoble Université de l'Innovation, campus du 21ème siècle.

    Grenoble, centre d’excellence scientifique et technologique
    previous arrow
    Grenoble, centre d’excellence scientifique et technologique1956
    Grenoble, centre d’excellence scientifique et technologique1962
    Grenoble, centre d’excellence scientifique et technologique1967
    Grenoble, centre d’excellence scientifique et technologique1970
    Grenoble, centre d’excellence scientifique et technologique1971
    Grenoble, centre d’excellence scientifique et technologique1975
    Grenoble, centre d’excellence scientifique et technologique1984
    Grenoble, centre d’excellence scientifique et technologique1985
    Grenoble, centre d’excellence scientifique et technologique1988
    Grenoble, centre d’excellence scientifique et technologique1992
    Grenoble, centre d’excellence scientifique et technologique2005
    Grenoble, centre d’excellence scientifique et technologique2009
    next arrow
    En naviguant sur notre site, vous acceptez que des cookies soient utilisés pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus
    X